MENU

Historium Tower

Vue à 360° à couper le souffle

Pour une vue à 360° époustouflante sur la grand-place de Bruges et sur le Beffroi, vous pouvez désormais aussi monter au sommet de l’Historium Tower, la belle tour néogothique du bâtiment de l’Historium datant de 1921, œuvre du célèbre architecte Jules Coomans. La tour à escaliers élancée est inspirée de celle de la Loge des Bourgeois (Poortersloge) située sur la Jan van Eyckplein et a une hauteur totale d’environ 35 mètres. Elle compte 145 marches et le poste d’observation est à 26 mètres de haut. Après être monté dans la tour, vous pouvez visiter l’Historium Exhibition, où vous trouverez des informations complémentaires sur la Bruges médiévale. De là, vous avez aussi accès à la spacieuse terrasse panoramique de l’Historium.

Découvrez Bruges sous un autre angle ! L’Historium Tower est ouverte tous les jours de 10h à 18h, y compris les dimanches et jours fériés. Attention : tout le monde ne peut pas visiter la tour (voir ci-dessous).

Pour les aventuriers !

La tour d’angle compte 145 marches et 5 étages. Le poste d’observation est à 26 mètres du sol. Une fois en haut, vous êtes récompensé par une vue à 360° à couper le souffle sur les principaux édifices de Bruges : la cathédrale Saint-Sauveur, le Concertgebouw, le Beffroi, le Prinsenhof, l’église Saint-Jacques, le Hof Bladelin, le théâtre municipal, etc.

Attention
Veuillez tenir compte du fait que le poste d’observation de la tour historique protégée est petit et peu confortable :
  • Le passage de la porte d’entrée fait 45 cm de large et 150 cm de haut. La plateforme du poste d’observation est étroite. Une reproduction de la petite porte se trouve à la billetterie : si vous pouvez la franchir facilement, vous pouvez monter sans problème dans la tour.
  • Pour des raisons de sécurité, nous déconseillons aux personnes claustrophobes ou ayant le vertige de visiter la tour.
  • L’âge minimum pour accéder à la tour est de 14 ans.

Bâtiment de l’Historium

Sur le site actuel du bâtiment de l’Historium se trouvait au Moyen-Âge la Waterhalle, le vaste entrepôt du port, qui s’étendait jusqu’à la Breidelstraat. En 1787, la Waterhalle fut démolie pour céder la place à un complexe de style classique (avec palais provincial), ravagé par les flammes en 1878. Ce n’est qu’en 1887 que débuta la reconstruction du palais provincial et du bâtiment de la poste situé au coin avec la Breidelstraat. En 1902, le « Café Foy », la partie détruite par le feu à l’angle avec la Philipstockstraat, fut racheté par les pouvoirs publics. Ceux-ci chargèrent le célèbre architecte yprois Jules Coomans de construire un bâtiment dans un style néogothique éclectique flanqué d’une tour d’angle élancée : le bâtiment qui abrite actuellement l’Historium. La double galerie couverte côté grand-place et les médaillons en façade confèrent une allure néo-Renaissance au bâtiment. Ce n’est pas le style néogothique typique de Bruges, car la façade est construite en pierre de taille et non en brique. Le bâtiment fut terminé en 1921 et l’administration flamande des routes et de la circulation y prit ses quartiers. En 2009, le bâtiment fut vendu à des propriétaires privés, et l’Historium y ouvrit ses portes en 2012.
Clause de responsabilitéConditions de vente